Rite Ancien et Primitif de Memphis Misraïm

Comment ne pas se référer à l’Égypte lorsque nous parlons d’initiation ?

C’est la terre-mère de la grande tradition ésotérique occidentale. Elle nous fait écouter les paroles d’Hermès Trismégiste, vivre le mythe d’Osiris, comprendre la Triade Sacrée Isis-Osiris-Horus.

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm nous ouvre ses portes afin d’éveiller notre conscience, d’accéder à une connaissance des phénomènes qui régissent le microcosme et le macrocosme, le visible et l’invisible.

Dans ce rite, le spéculatif et l’opératif s’accompagnent mutuellement sous les termes de « connaissance et vertu », c’est-à-dire une conscience éclairée et une action juste.

Pour le cherchant, homme ou femme, c’est un pèlerinage aux sources, une exploration des mythologies et des cultes archaïques. Notre Rite s’inscrit dans une tradition spirituelle très ancienne. C’est un des chemins pour envisager avec optimisme et sérénité le devenir de l’humanité.

C’est un Rite déiste et non théiste. Il est spiritualiste dans le sens très précis où la spiritualité est la Vie de l’Esprit, ce qui exige la croyance en l’immortalité de l’Âme, voire une certaine pérennité posthume de celle-ci. Ce Rite n’est pas « dogmatique » car il n’est lié et ne dépend d’aucune religion particulière. Il a toujours laissé ses membres dans une pleine et totale liberté d’opinions.

Nous considérons que l’Esprit n’est pas sexué. L’Homme, comme la Femme, sont donc égaux spirituellement. C’est pourquoi nous travaillons en mixité. Ainsi une Sœur travaille sur sa part masculine et un Frère sur sa part féminine. C’est la naissance d’une émulation, d’un travail maçonnique androgyne et collectif, engendré dans un espace sacralisé : la Loge, ce qui ne peut exister ailleurs.