Nos Travaux

Les francs-maçons travaillent sur plusieurs chantiers à l’aide des outils symboliques mis à leur disposition en fonction de leurs rites : le symbolisme, un chantier commun à tous les membres, et des réflexions collectives, mises au service du bien commun.

Les francs-maçons de la Grande Loge Mixte de France interrogent la société qui les entoure, soit directement, soit en adhérant à des structures profanes.

Les thèmes traités relèvent d’une grande diversité de nos approches. Pour exemple, « le sens du travail » dans sa dimension philosophique et « le travail des enfants » dans une dimension sociétale.

Un questionnement d’actualité :

  • Sur « l’Homme peut-il vivre sans religion ? », « école et laïcité », « les garants de la République », « les limites de la démocratie » ;
  • Sur « l’Europe », « les mouvements de populations autour de la question des migrants, des réfugiés », « l’immigration », « l’expatriation » ;
  • Sur « le logement social en France », « la solidarité » et « la précarité », « y-a-t-il une fatalité du sous développement ? ».

Un questionnement sur les enjeux d’Éthique :
« les nouvelles manipulations génétiques : vers un retour de l’eugénisme ? » « réflexions sur l’euthanasie » et « la fin de vie : réflexion d’une infirmière ».

Ce questionnement est porté par  « l’association Bioéthique et Liberté » partenaire de la Grande Loge Mixte de France.

Les francs-maçons de la Grande Loge Mixte de France effectuent des travaux symboliques et philosophiques basés essentiellement sur leur propre amélioration.

Les réflexions existentielles concernent la société, « les Droits de l’Homme » dans sa liberté d’être et de penser, sur ses droits fondamentaux, sur « les droits de la femme » avec un état des lieux sur 50 ans ayant été réalisé, sur « la morale et l’éthique », sur « l’Autre ». Également « quel est le sens de la vie ? » ou « pourquoi l’Homme ? », « travail sur l’égo », …

Dans une dimension philosophique, spirituelle et symbolique, « l’amour », « l’amitié au fil du temps », « le doute », « les cinq sens », « l’honneur » et « la justice » ou encore « la tolérance », « l’écoute », « l’écriture », « les mots », « les voyages » « les outils du maçon », « le temple de Salomon », « le chemin », « la quête du Graal », « l’herméneutique », …

Des Arts aux Sciences, les travaux portent entre autres sur : « la musique », « l’architecture », « la poésie », « la communication », « les médias » ou encore « du silex à la puce », « des ondes par milliers » et « les technologies nouvelles », …

Les francs-maçons de la Grande Loge Mixte de France réfléchissent sur le fonctionnement de la structure à laquelle ils appartiennent en passant par une recherche historique.

Ainsi les loges de la Grande Loge Mixte de France ont une orientation et un travail varié avec pour objectif l’amélioration de l’Homme et de la Société, soit directement sur la société, soit en commençant par une recherche sur soi avec l’aide d’une spiritualité laïque.

Toutes ont à cœur de participer aux trois questions laïque, maçonnique, et sociale choisies chaque année par le Convent, Assemblée Générale de notre Fédération, dont les synthèses enrichissent la réflexion de tous, autant en interne qu’en externe, exemple, vers la société civile.

Vous avez des questions sur la Franc-Maçonnerie : découvrez nos réponses.